Groupement des Oléiculteurs

de Haute Provence et du Luberon

Logo_Groupement_Oleiculteurs_VALIDE PNG.png
Le Groupement

GOHPL

depuis 1993

Le GOHPL, une association dynamique
Le Groupement des Oléiculteurs de Haute-Provence et du Luberon a été créé en 1993 par des bénévoles motivés par la protection et la valorisation de leur patrimoine oléicole. Il réunit aujourd’hui environ 500 adhérents, ce qui en fait le plus gros groupement oléicole de France. Le Groupement, s’est constitué sous forme associative, loi 1901 et est affilié au réseau CIVAM (Centre d’ Initiative pour Valoriser l’Agriculture et le Milieu rural), organisme de formation et de développement agricole agréé par le Ministère de l’Agriculture.

Historique du Groupement
L’association est créée en octobre 1993, dans la dynamique d’un projet de réhabilitation d’oliveraies en coteaux, sur un site emblématique : la colline du Mont d’ Or à Manosque, avec le soutien du Parc Naturel Régional du Luberon, de la commune de Manosque (Alpes de Haute-Provence) et l’aide administrative de la SAFER.
Cette colline particulièrement chère au cœur des Manosquins offre à son sommet un panorama exceptionnel sur la vallée de la Durance, et abrite les ruines d’une tour de garde monumentale  et de son village disparu. Jean GIONO, le célèbre écrivain manosquin a écrit la plupart de ses romans au pied de cette colline où se trouve « le Paraïs », sa demeure familiale.

Dès 1993, plus de 80 passionnés, débroussaillent les parcelles, remettent en culture les oliveraies, reconstruisent les terrasses (bancau), entretiennent les chemins… Ces espaces non rentables pour des agriculteurs car difficiles d’accès, voués à un entretien peu mécanisé, sensibles à l’érosion, très secs … sont riches d’un patrimoine naturel et culturel exceptionnel, qui sans le travail de ces bénévoles était condamné à l’oubli. Aujourd’hui, la colline du Mont d’ Or est devenue un lieu de promenades réputé où des groupes de touristes sont accueillis par les oléiculteurs eux-mêmes, des stages oléicoles et de construction de murs en pierres sèches y sont organisés, un sentier de découverte en fait le tour… Depuis, d’autres sites ont été réhabilités sur Manosque, ainsi que sur d’autres communes des Alpes de Haute-Provence où le groupement des oléiculteurs a apporté son expérience et son savoir-faire.

 



Laisser un commentaire